Le triptyque de la salle de bain

Écrits, Espaces, Grands Formats, Objets

Dimanche 15 mars

Levée tôt comme souvent, je passe à mon atelier chercher du matériel : il est temps de tirer le portrait à cette salle de bain. Je rentre avec feuilles et stylos, et je me mets au travail, il faut vider la pièce ! Marc me donne un coup de main pour déplacer le lave-linge. La pièce est vide. L’ambiance est douce : le papier peint vieillot, le carrelage blanc qui monte à belle hauteur, les bouches d’aérations peintes en bleu vert, en rappel de la porte, et surtout les tuyaux qui passent ça et là, avec l’évacuation d’eau qui se dresse le long du mur. Et ça résonne. La pièce est vide. L’occasion d’y donner un bon coup de propre tiens !

Vers 15h je m’installe dans la baignoire avec vue sur le mur aux tuyaux, celui qui m’appelle depuis le jour de la première visite. Equipée d’une feuille au format raisin, il me faut environ deux heures pour récupérer les contours, pour les textures on verra plus tard. 

Je ne suis pas trop fatiguée, autant boucler la boucle… J’attaque dans la foulée l’autre “face” de la pièce, toujours sur un format raisin, sur un papier plus lisse cette fois, le traçage est très agréable !

Voilà, les empreintes sont relevées, je rangerai plus tard… 

Lundi 16 mars

Tiens c’est drôle ce lave-linge perdu. Il va falloir le remettre à sa place… Sa place…? Pourtant j’aime le croiser en passant dans le couloir, inutile et gracieux. Curieux ! J’ai une troisième feuille, toujours en 50x65cm, alors je m’installe… 

Du mardi 17 au samedi 21 mars

Je trouve le papier peint adéquat pour ce projet ternaire dès le mardi ; après quelques jours de travail, les deux premiers du triptyque sont finis, prêts à être vus. Le troisième dessin a une histoire plus longue et sera à l’origine d’un plus grand projet encore… À suivre dans un prochain article !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *